CASACOM : une équipe engagée derrière le lancement de iögo

Ce matin, l’équipe de CASACOM était présente à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain pour entendre le président et chef de la direction d’Aliments Ultima, M. Gerry Doutre, nous rappeler les faits saillants du lancement récent de la marque iögo, la nouvelle façon de dire yogourt! Quelle histoire! Quel succès!

Au début 2011, Aliments Ultima, leader canadien dans la fabrication et la mise en marché de yogourt depuis 40 ans, confiait à CASACOM le mandat des relations publiques relativement à la préparation et au dévoilement de l’un des projets les plus importants de son histoire : le lancement de sa propre marque de yogourt au Canada.

iögo, la nouvelle façon de dire yogourt

Pour réaliser son ambitieux projet, l’entreprise n’a ménagé aucun effort. Elle a littéralement mis au monde, en moins de 18 mois, une toute nouvelle marque de yogourt 100 % d’ici présentant un portefeuille de plus de 44 produits différents se déclinant en plus de 40 saveurs. Elle a aussi engagé plus de 70 M $ pour assurer le succès de l’opération.

Dès le premier jour, l’équipe de CASACOM a travaillé en étroite collaboration avec l’équipe d’Aliments Ultima en élaborant un plan stratégique national visant à faire connaître, découvrir et adopter cette nouvelle marque par les consommateurs canadiens. Il faut le dire, ce n’est pas tous les jours qu’une occasion aussi unique nous est donnée.

Le lancement de iögo a été une expérience hors du commun pour toute l’équipe de CASACOM, et ce, tant au bureau de Montréal que celui de Toronto. Nous avons adopté une stratégie qui s’est avérée efficace et percutante. Nous avons notamment développé une mise à jour sur les « 40 ans de yogourt » au Canada. Cette étude a clairement illustré la tendance à la hausse du niveau de consommation de yogourt et décrit son incroyable impact, passé et actuel, sur les consommateurs. Cet « état du yogourt » a aussi permis de mieux faire connaître Aliments Ultima, l’entreprise experte en la matière.

Également, de mai à la mi-août, nous organisions des événements avec les médias et les influenceurs à travers le Canada pour marquer le coup du plus important lancement d’un produit laitier canadien depuis des décennies et faire partager l’expérience iögo. Nous avons tenu des activités V.I.P à Montréal, à Toronto et à Vancouver. Le lancement officiel s’est fait le 20 août après 10 jours d’aguichantes publicités iögo. Nous avons même couronné ces festivités en proposant, avec la collaboration de notre partenaire Laprod, des flashmobs se déroulant en plein centre-ville de Montréal et de Toronto. Aussi, à l’aide de relations de presse intensives, nous avons à ce jour obtenu plus de 75 millions de portée (ou impressions) dans les différents médias au Canada : télévision, radio, journaux, Web et médias sociaux, un résultat exceptionnel.

Tout comme pour l’équipe d’Aliments Ultima, nous avons pris plaisir à observer la vague iögo déferler et s’emparer des consommateurs, des influenceurs et même des journalistes dès le jour du lancement.

Je suis très fière du travail réalisé par nos équipes de Montréal et de Toronto. La volonté à toute épreuve manifestée par chacun et l’engagement de tous, tout comme celui de nos partenaires Pace Communications à Vancouver et Laprod à Montréal, ont fait de ce projet, un succès! De plus, ce n’est pas tous les jours que nous pouvons présenter à nos amis, à notre famille, à notre voisinage et à nos collègues une nouvelle marque de yogourt 100 % d’ici. Félicitations Aliments Ultima et merci pour ce projet extraordinaire !

Marie-Josée Gagnon, soirée iögo VIP
L’effet iögo sur des membres de l’équipe CASACOM

Flashmob iögo lors du lancement à Montréal

CASACOM poursuit son expansion : deux conseillers d’expérience se joignent à l’équipe

À chaque fois que des personnes de grande qualité se joignent à notre équipe, ce sont des briques de plus qui s’ajoutent à notre maison. Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’annoncer l’arrivée parmi nous de deux nouveaux conseillers de haut niveau à notre bureau de Montréal. Gary Ravaz et Eric Barbeau viendront solidifier nos équipes en matière de communication numérique et de communication d’entreprise, soit deux expertises très porteuses pour nos clients.

Depuis quelques mois déjà, Gary Ravaz agit comme conseiller principal, communications numériques. Il aide nos clients locaux et nationaux à développer des plans stratégiques en matière de communication numérique. Fort de 12 années d’expérience à titre de conseiller web, Gary a développé des relations d’affaires et des projets pour plusieurs grandes entreprises telles que Bombardier, Pages Jaunes Canada, Transcontinental et Sympatico. Gary a fondé en 2011 le site QuizPrivé.ca. Il est également l’auteur d’un livre se consacrant à l’introduction en bourse des PME.

Eric Barbeau est nommé directeur, communication d’entreprise et affaires publiques à Montréal. Il épaule les directions d’entreprise dans la conception et la mise en application de communications stratégiques et en gestion de crise. Spécialiste du développement des affaires, il a aussi été journaliste pendant près de 20 ans, dont 12 ans à la Société Radio-Canada. Avant de se joindre à l’équipe CASACOM, il était vice-président des ventes chez Soluteo.

Je vous invite à faire leur connaissance!

Le réseautage au féminin : pourquoi pas un girls’ club!

L’ampleur de notre carrière équivaut très souvent à l’ampleur de notre réseau de contacts. C’est là une des idées que j’ai lancées la semaine dernière devant une centaine de leaders féminins réunies lors du colloque Femmes en Mouvement, une initiative de Desjardins et de Deloitte. En voici d’autres :

  • Après l’expertise et le travail, la capacité de bâtir des relations est le troisième prérequis au succès professionnel; et plus on gravit les échelons, plus c’est crucial. Le réseautage n’est pas optionnel.
  • Les femmes réseautent moins que les hommes pour trois raisons :
    • Les femmes recherchent d’abord des relations profondes avec un nombre limité de personnes. Les hommes ont de vastes réseaux remplis d’amitiés plus superficielles.
    • Aussi, les femmes ne veulent pas imposer à leurs amies le poids de l’entraide professionnelle. Elles ne veulent pas les « déranger ».
    • Parce que les femmes ont généralement plus de responsabilités familiales, elles rentrent vite à la maison et consacrent moins de temps au réseautage
  • Or, les femmes sont des relationnelles nées; leur grande sensibilité devrait les aider à tisser la toile dont elles ont besoin pour bâtir leur carrière.
  • Le réseautage est aussi très utile pour créer, apprendre, se dépasser, sauver du temps, etc. Il faut en faire un mode de vie intégré à sa vie. De plus, on ne peut pas se bâtir un réseau quand on en a besoin. Il faut l’avoir avant.
  • Un réseau devrait être à la fois profond (constitué d’alliés) et étendu (constitué de connaissances).
  • Trois degrés de séparation sont l’idéal pour préserver le lien de confiance. Et trois degrés permettent d’accéder à des dizaines milliers de connexions de confiance. Quel potentiel!
  • Évidemment, les médias sociaux sont fort utiles dans l’équation. Ils permettent notamment d’avoir un carnet d’adresses qui se met à jour automatiquement, d’échanger facilement avec des personnes importantes pour soi et de faire valoir une expertise et ainsi augmenter sa notoriété et sa crédibilité.
  • De plus, j’ai abordé la question des réseaux de femmes, dont le WPO (Women Presidents Organization) dans lequel je suis impliquée. Il y a également le Réseau des femmes d’affaires, Premières en affaires, WXN, etc., et tous les autres clubs formels et informels, dont les groupes d’entraide, de mentorat, les clubs de lecture, etc. Les femmes ne devraient pas se priver de ces groupes qui permettent d’échanger avec des personnes qui ont des enjeux similaires. Par ailleurs, nous avons toutes besoin du soutien des autres femmes (et hommes) pour continuer de prendre nos places dans le milieu des affaires.

Enfin, j’ai demandé aux femmes de réfléchir deux fois plutôt qu’une avant de décider de manger à leur poste de travail. Il faut maximiser chaque moment pour bâtir des relations qui, on ne le sait jamais, peuvent faire toute la différence dans une vie.

10 trucs pour bien réseauter

En terminant, voici quelques trucs:

  1. Faire du réseautage une priorité: il faut d’abord changer son point de vue sur la chose, le considérer comme essentiel à son succès.
  2. Penser aux autres avant de penser à soi, penser à contribuer avant de bénéficier.
  3. Sortir de son milieu: aller chercher des contacts externes qui détiennent des informations différentes.
  4. Ne pas oublier son lieu de travail: il faut aussi réseauter à l’intérieur de son entreprise.
  5. Rencontrer face à face: rien de mieux que le contact humain pour connecter.
  6. Se souvenir des noms: il n’y a rien de plus doux aux oreilles des gens que leur propre nom!
  7. Questionner, créer une connexion: en étant bien préparé, les bonnes questions viendront et évidemment, il faudra bien écouter les réponses.
  8. Offrir son aide: elle part pour Paris? Pourquoi ne pas lui envoyer ses meilleures adresses?
  9. Faire un suivi, prendre le temps de remercier, féliciter. Garder contact.
  10. Être patiente, oui car le réseautage prend du temps.

Et vous, qu’ajouteriez-vous à cette liste?


CASACOM remporte l’or aux Prix d’excellence de la SQPRP

Le 15 octobre dernier, 5 000 Québécois ont visité 17 grands projets tels que la Maison symphonique à Montréal, la promenade Samuel-De Champlain à Québec, le musée Boréalis à Trois-Rivières et le bâtiment d’accueil du quai d’escale Agésilas-Lepage à La Baie. La particularité? Les visites étaient dirigées par des ingénieurs-conseils passionnés. Les visiteurs ont pu, pour la première fois, voir ces réalisations de l’intérieur et apprendre de fascinants détails sur leur conception. C’est ainsi que les premières portes ouvertes Vues de l’intérieur de l’Association des ingénieurs-conseils du Québec (AICQ) ont vu le jour.

À l’occasion de ce Prix d’Excellence de la SQPRP, l’équipe de CASACOM souhaite remercier tous les partenaires et les firmes participantes pour leur contribution au succès de l’événement. Un remerciement tout particulier à l’AICQ, notre client, pour sa confiance et son soutien. Voici les grandes lignes de ce projet pionnier.

Le défi

L’AICQ souhaitait une stratégie visant la valorisation de la profession des ingénieurs-conseils. Car le génie-conseil, c’est bien plus que ce que l’on lit dans les journaux. L’actualité affectait sans aucun doute la perception des publics à son égard. CASACOM a donc soumis un plan complet pour susciter la fierté et l’étonnement, et pour s’éloigner de cette ambiance de morosité. Au nombre des activités proposées, nous avons suggéré de rendre accessible le génie-conseil aux Québécois en mettant en lumière l’expertise et la passion de ses professionnels, par l’entremise d’une journée portes ouvertes.

La stratégie

Tout au long du projet de Vues de l’intérieur, nous avons privilégié la construction de rapports directs et positifs avec tous les publics clés pour provoquer des rencontres et les sensibiliser au travail de l’ingénieur-conseil. Que ce soit avec les visiteurs (curieux de science, familles et étudiants) ou les partenaires (écoles de génie, cégeps et associations), nous souhaitions bâtir un pont, et ce, dans un contexte positif et éducatif. Nos objectifs pour cette première édition étaient : l’adhésion des firmes, des ingénieurs et des donneurs d’ouvrages, une organisation logistique sans faille, une couverture médiatique positive, plusieurs milliers de visiteurs et un client heureux!

Le plan d’action

Comme il s’agissait d’une première édition, tout a dû être créé de A à Z : un guide d’organisation pour les firmes participantes, un plan de communication et de promotion (relations médias, publicité et médias sociaux), un plan de contingence, des présentations aux firmes, etc. De plus, notre équipe a coordonné la conception et la production de tous les outils de l’identité visuelle de l’événement, dont des affiches, un site Web, des normes graphiques, etc., avec l’aide principalement de Tam Tam/TBWA à la publicité et Tattoo communications au design graphique. Un excellent porte-parole, apprécié des familles et des jeunes, Stéphane Bellavance, nous a permis d’obtenir une belle visibilité. Enfin, nous avons supervisé la logistique des 17 sites, tous différents les uns des autres.

Publicité radio Vues de l’intérieur

Les résultats

La première édition de Vues de l’intérieur a attiré 5 000 visiteurs, comme souhaité, et ce, malgré un temps matinal froid, venteux et pluvieux. La couverture médiatique positive a eu une portée de plus de 5 millions (en plus de 5,3 millions pour la publicité). De plus, 16 000 personnes ont navigué sur le site Web, alors que la page Facebook a attiré, en un mois seulement, 652 adeptes et a été le terrain de nombreuses interactions. Les commentaires très positifs des visiteurs et des firmes participantes illustrent aussi le succès non seulement de l’événement, mais également de l’atteinte de l’objectif premier, soit de valoriser le génie-conseil en le faisant mieux connaître. Le message est passé! Et au sein des firmes, l’expérience fut plus que positive. Missions accomplies!

Manon Desrosiers se joint à CASACOM

Manon Desrosiers, Directrice générale et conseillère spéciale

Quelle formidable nouvelle que celle de l’arrivée de Manon Desrosiers au sein de notre équipe, à titre de directrice générale et de conseillère spéciale! Je connais Manon depuis près de 20 ans et j’ai toujours admiré son professionnalisme. Elle a des qualités exceptionnelles de leader, une vaste expérience de gestionnaire et partage les valeurs de CASACOM.

Dans ses nouvelles fonctions, Manon est responsable de la bonne gestion des bureaux de Montréal et de Toronto, notamment aux plans du recrutement, de la formation, de la qualité, du développement des affaires et de la stratégie. Elle contribuera sans aucun doute à la croissance saine de notre maison.

Manon apporte sa passion et ses 20 années de riches expériences. Grandement appréciée du milieu des communications, elle a occupé successivement les postes de directrice générale, MEDIANOR Inc. de 1993 à 2003, de directrice, CNW Telbec de 2005 à 2011 et de directrice, services professionnels Randstad Canada de 2011 à 2012. Elle a été longtemps impliquée au sein de diverses associations, dont la Société québécoise des relations publiques (SQPRP), dont elle fut coprésidente de 2010 à 2012.