Les vraies couleurs de Casie Stewart: entrevue avec une influenceuse

Casie Stewart est certainement l’une des personnes les plus authentiques que je connais! Créatrice de contenu primée, blogueuse art de vivre et experte des médias numériques, elle aide les marques à raconter leur histoire de façon inspirante. Entrepreneure créative, elle s’investit à titre d’influenceur, porte-parole, conférencière, directrice et consultante pour certaines des plus grandes marques dans le monde.

J’ai eu la chance de m’entretenir avec Casie sur le sujet de la constante évolution du paysage numérique. Comment est-ce de collaborer avec des marques? Comment rester authentique dans l’univers retouché des médias sociaux? Comment intégrer les médias sociaux dans la stratégie d’entreprise?

 

Elle nous livre ses conseils et ses pensées avec le naturel qui la caractérise.

1. Comment l’aventure a-t-elle débuté?

Au départ en 2005, mon blogue était un journal intime sur ma vie, mes aventures, mes expériences, mes pensées et mes idées. Quand j’étais à l’université en Australie, j’avais un journal MSN Spaces qui me permettait de partager mes histoires avec ma famille et mes amis. J’ai ensuite migré vers MySpace, puis Blogger, WordPress et maintenant j’ai un site Internet WordPress que j’héberge entièrement mon contenu. J’ai lancé ma chaîne YouTube en 2006, joint Facebook dès sa création Twitter en 2008 et. Et j’ai un compte Instagram depuis des années!

2. Comment préserves-tu ton identité avec tous les changements dans l’univers des médias numériques?

Vous devez rester fidèle à qui vous êtes vraiment. Parfois, les blogueurs et influenceurs dépeignent une vie qu’ils ne vivent pas réellement. C’est difficile de remplir ces exigences que vous vous fixez vous-mêmes, et vous n’y arriverez pas si vous n’êtes pas naturel. J’ai entendu parler de jeunes qui veulent démarrer un blogue ou « devenir influenceur », mais on ne décide pas simplement « d’être influenceur »; l’influence résulte de FAIRE des choses qui permettent de gagner la reconnaissance, ou d’influencer les idées et les pensées des gens. Vous ne pouvez pas acheter votre place au soleil comme influenceur, car établir sa marque personnelle ou devenir leader d’opinion prend du temps.

Pour moi, l’authenticité est plus importante qu’un compte Instagram parfaitement organisé. Je pense que la meilleure façon d’être authentique c’est d’être soi-même et raconter des histoires, être un vrai humain. L’une de mes façons préférées de raconter des histoires est de partir à l’aventure et explorer de nouvelles choses. Je ne travaille qu’avec des marques que j’aime, que j’ai testées ou expérimentées de première main. Comment pouvez-vous partager votre opinion honnêtement sur quelque chose que vous n’avez pas essayé?!

3. Comment une marque peut-elle intégrer les médias sociaux dans sa stratégie commerciale?

Créer du contenu pertinent et cohérent vous fera faire un bon bout de chemin. Les médias sociaux peuvent être décourageants si vous n’avez pas de plan. Ça ne veut pas dire de tout planifier pour les six prochains mois, parce que les choses changent, mais ça aide d’être proactif plutôt que réactif. Les marques ont besoin d’avoir un esprit ouvert et de faire confiance aux gens qui savent quel contenu fonctionne pour leur public.

4. Que dirais-tu à ceux qui investissent sur une plateforme en particulier?

J’ai vu beaucoup d’applications aller et venir et je dis aux gens de ne pas mettre tous leurs œufs dans le même panier. Par exemple, Snapchat était très populaire jusqu’à ce que Instagram ajoute ses « stories » et des tas de gens ont cessé de l’utiliser. Je recommande d’avoir un site Internet pour faire vivre votre contenu dans un espace qui vous appartient, pour ne pas avoir à compter sur une plateforme qui n’est pas la vôtre. Il va toujours y avoir quelque chose de nouveau; innovez ou vous mourrez!

5. Quelles sont les erreurs courantes commises par les entreprises dans leur marketing d’influence?

Vous ne pouvez pas vous attendre à ce que les blogueurs ou les influenceurs écrivent sur votre produit ou votre entreprise en leur envoyant seulement un dossier de presse. La vie consiste à établir des relations, approcher un influenceur ou un blogueur et lui poser des questions sur la façon dont vous pouvez travailler ensemble. Apprenez à les connaître, lisez leurs blogues, regardez sur les réseaux sociaux et les médias, pour voir ce qu’ils font. Assurez-vous de faire vos recherches et que la personne est le bon ambassadeur pour votre marque.

6. Quelles personnalités de médias sociaux admires-tu?

Tiffany Pratt est une designer, styliste, auteure et personnalité de la télévision canadienne. Elle a construit sa vie autour de quelque chose qu’elle aime faire et j’admire cela. Casey Neistat est le meilleur YouTubeur, cinéaste, et co-fondateur de la société multimédia Beme, récemment acquise par CNN. J’aime ses vidéos et l’ambiance qu’il réussit à créer. Il vit sa vie au maximum et la partage au reste du monde. Andrew Gunadie – aka « gunnarolla » – est un producteur de musique et de vidéo ainsi que YouTubeur basé à Toronto. Son contenu est tellement amusant et créatif. Il fait beaucoup de partenariats avec des marques, mais tout est uniquement de lui. Ce que j’aime chez chacune de ces personnes, c’est qu’elles ont fait carrière avec quelque chose qu’elles adorent faire.

7. Quel est ton média social préféré?

J’aime Twitter, depuis toujours. Je l’utilise depuis 2008 et la plateforme a beaucoup changée, mais c’est là que j’ai le plus à partager et que j’ai beaucoup d’engagement. J’aime aussi les histoires Instagram parce que c’est instantané. J’aime partager les choses au fur et à mesure et je pense que les histoires Twitter et Instagram sont parfaites pour ça.

8. Sur quel réseau social passes-tu le plus de temps?

Difficile à dire, mais d’après les statistiques de mon téléphone, c’est partagé entre Instagram et Facebook. Cela dit, je vérifie toutes mes plateformes sociales assez fréquemment.

9. Quelle plateforme est essentielle à ta vie?

LOL. Je pourrais vivre sans toutes ces plateformes!

10. Quel est ton emoji préféré?

L’emoji en forme de cœur!

Prédiction #1 – R.I.P. la portée organique

Facebook avait lancé en 2007 ses Pages pour entreprise. Le succès fût fulgurant.  Les marques pouvaient enfin avoir une présence « gratuite » sur la plateforme de l’heure et rejoindre des milliers de fans. La clé était de créer des contenus riches, engageants pour assurer une croissance exponentielle de votre communauté.

Puis en 2010, on a vu l’émergence de la fonctionnalité « mettre de l’avant » les publications de Pages. Il s’agissait alors de donner un coup de pouce à nos publications. À partir de 2012, on a constaté un net déclin dans la portée organique des publications de Pages année après année. La portée moyenne est en effet passée de 16% en 2012 à moins de 2% en 2017.

Facebook teste présentement dans six pays une nouvelle fonctionnalité qui mettrait toutes les publications de Pages dans un nouvel onglet séparé de votre fil de nouvelles. Seules les publications de votre réseau d’amis, ainsi que les publications de Pages « sponsorisées » apparaîtraient dorénavant dans votre fil principal.

En 2018, nous prédisons le début de la fin de la portée organique des publications sur Facebook.

COMMUNICATIONS NEWS AND TIPS FROM THIS WEEK

What are the best practices for corporate Facebook posts? What are the most relevant PR writing styles? What is conscious consumerism? Read on to learn more with our weekly PR and communications stories of the week.

Facebook Engagement:

Tech evangelist Robert Scoble is known for his blog Scobleizer; this week he posted Facebook dos and don’ts that provide great insights for social-media marketers, as well as can be helpful for those who have company Facebook pages and work on clients pages. We’ve provided a few examples of some of his tips, but you can read the rest in more detail in the article link below.

  • Share three posts from someone else about stuff you are interested in.
  • Make sure you like, comment and share other people’s items.
  • Mostly post using Facebook’s native tools/apps/website.

Robert Scoble’s 22 Tips for Better Facebook Engagement” (Adweek)

Content:

The PR world is constantly changing, especially in today’s society. There are new tools and tactics on how to change approaches and creating content. Lisa Arledge Powell, president of MediaSource, a public relations firm that specializes in brand journalism provides today’s three most relevant PR writing styles and why we love them.

Each are provided below, but discussed in more detail in the article link.

    1. News/brand journalism style
    2. Lifestyle writing, such as listicles, quizzes and other non-traditional copy
    3. Expert blogs written in first person

3 kinds of written content every PR pro should create” (PR Daily)

Conscious Consumerism:

According to Diane Ridgway-Cross, EVP and managing director of MarketELLE, there is a disconnect between women’s values and their buying behaviour – and that needs to change. Ridgway-Cross spoke to this point at a sold-out TEDx Montreal Women conference on May 30. She stressed that consumers and companies need to be more responsible, and that marketers have an important role to play in affecting change.

Today conscious consumerism is important because there are so many things we have to change in this world like global warming, animal welfare, women’s right issues, etc. We need to reward the consumers who are doing the right thing and hold accountable those who aren’t.

To read more on how we can meaningfully change the way we shop, read the article link below.

The rise of the conscious consumer (Q&A)” (Marketing Magazine)

Thought of the week:

Time