Édifice-Gare Viger : un projet immobilier développé dans le respect

Défi

En 2005, Viger DMC International faisait l’acquisition de deux îlots de terrain ainsi que de la gare-hôtel Viger afin d’y réaliser un projet immobilier incluant hôtel de luxe, résidences et commerces. Puisque ce projet immobilier de 400 M$ était situé sur le territoire du Vieux-Montréal, sa réalisation était conditionnelle à l’approbation des riverains, lesquels pouvaient, s’ils le souhaitaient, réclamer un référendum sur le sujet et ainsi mettre en péril l’ensemble du projet.

CASACOM avait pour mandat d’appuyer la direction dans les relations avec ses publics cibles, à savoir : le gouvernement du Québec, la Ville de Montréal, les groupes d’intérêts, les journalistes et les résidents.

Notre objectif de communication? Obtenir pour une couverture favorisant l’adhésion des publics. Notre objectif ultime? Obtenir les approbations réglementaires nécessaires, par conséquent, peu ou pas d’opposition de la part des citoyens.

gare-viger-z

Stratégie et actions

En plus d’assurer en continu l’ensemble des relations médias du projet, CASACOM a accompagné étroitement toutes les étapes stratégiques du projet de Viger DMC International. Notre équipe l’a conseillé dans le choix des messages afin que ceux-ci véhiculent de manière claire les traits uniques du projet. Nous avons favorisé avec les médias et avec ses partenaires, notamment la Ville de Montréal et ses arrondissements l’établissement d’un canal de communication continu, empreint d’ouverture et de transparence.

Les différents moments qui ont ponctué l’année 2008 (portes ouvertes, point de presse, rencontre avec l’éditorialiste) ont tous été marqués par le dialogue. Plus de 20 activités ont été tenues en 24 mois pour les riverains qui, ayant accès à une information claire et complète, ont pu entamer un dialogue constructif avec le promoteur.

Résultats

Aucune signature n’a été enregistrée au registre en août 2008 et le projet pouvait aller de l’avant! Du côté des médias, nous avons atteint les objectifs. En effet, la presse s’est montrée généralement neutre ou favorable au projet.

Notons que le projet dans sa forme originale a été suspendu à la suite de la crise économique de 2008-2009.