Équipe de CASACOM dans les bureaux de Montréal

IRCM : faire connaître un réputé centre de recherche

Défi

L’Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM) est un réputé centre de recherche biomédicale qui touche des domaines aussi variés que l’immunité et les infections virales, les maladies cardiovasculaires et métaboliques, le cancer, la neurobiologie et le développement, la biologie intégrative des systèmes et la chimie médicinale. Il compte également trois cliniques spécialisées, sept plateaux technologiques et deux plateformes de recherche dotées d’équipement à la fine pointe de la technologie. Plus de 425 personnes y travaillent.

L’IRCM est une institution autonome affiliée à l’Université de Montréal et sa clinique est associée au Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM). L’Institut entretient également une association officielle avec l’Université McGill. Afin de se faire connaître auprès du public montréalais et d’augmenter son influence auprès des décideurs, l’IRCM a mandaté CASACOM, en 2009, pour réaliser une étude de positionnement et un plan de communication sur deux ans.

CASACOM_bannieres_etudecas_IRCM

Stratégie et actions

Tout d’abord, CASACOM a effectué des recherches sur la situation d’organismes semblables, tant au Québec qu’ailleurs dans le monde, a mené une étude de perception auprès des publics interne et externe de l’Institut, et a tenu une rencontre de remue-méninges. Un positionnement misant sur les forces de l’IRCM et les bénéfices concrets de la recherche scientifique « pour tout le monde » a été élaboré. Il s’agissait de vulgariser les résultats de recherche, de les mettre en valeur et de mieux faire connaître les chercheurs.

En fonction de cette approche, un plan de communication stratégique complet a été conçu et plusieurs activités ont été planifiées et exécutées. Par exemple, en 2010, quatre cafés scientifiques, portant respectivement sur le cholestérol, l’hypertension artérielle, l’obésité et le diabète, ont été organisés pour le grand public. Ces quatre événements, qui ont connu un grand succès, ont été suivis de rencontres fructueuses avec la presse.

De plus, des relations médias ont fait connaître des avancées scientifiques réalisées par les chercheurs de l’IRCM. Pour ne nommer que l’une d’entre elles, le projet de l’interactome humain, une sorte de cartographie des protéines, de leur interaction et de leur effet sur les cellules du corps humain, a été présenté, dans un langage de tous les jours, à des journalistes ciblés.

Résultats

Entre 2009 et 2013, les activités du plan de communication de l’IRCM ont généré une forte visibilité pour l’Institut et des retombées de presse avec une portée médiatique de 50 millions (PEM). En plus de la radio ou de la télévision, des articles sur l’IRCM se sont retrouvés dans des médias aussi variés que Le Devoir, Moi&Cie, le Journal de Québec et L’Express.fr.

Nos efforts ont également profité à la Fondation de l’IRCM, de même qu’aux relations avec le gouvernement provincial.