Croque-livres : un projet de partage acclamé

Défi

En 2014, la Fondation Lucie et André Chagnon a approché CASACOM pour lancer les Croque-livres. S’inspirant de l’approche « Prends un livre ou donne un livre », l’initiative des Croque-livres est le premier réseau québécois de boîtes de partage de livres, conçu pour les jeunes âgés de 0 à 12 ans. L’objectif du client: créer un engouement et un mouvement pérenne en faveur de la lecture chez les jeunes, et ce, partout au Québec.

CASACOM_bannieres_etudecas_CROQUES-LIVRES

Stratégie et actions

Parmi les stratégies que nous avons mises en place, notons: raconter l’histoire du mouvement des boites de partage de livres, consulter en continu les partenaires, impliquer des organismes pour un projet-pilote, adopter un langage et une imagerie ludique, créer une vidéo making of, recruter des ambassadeurs pour l’événement de lancement soit: Jean-François Baril, Patricia Paquin, les sœurs Dufour-Lapointe, Brigitte Lafleur, Dominique Demers et Marc Hervieux, etc. Ces personnalités ont toutes adopté un Croque-livres en partenariat avec un organisme de leur choix.

De plus, le site web a été conçu non seulement pour promouvoir l’initiative, mais pour gérer les inscriptions et montrer l’adhésion grâce à sa géolocalisation. Nos stratégies sur les plateformes sociales visaient à engager la conversation.

Depuis, nous avons soutenu l’intérêt des médias en mettant en valeur des initiatives locales, dont celle de la municipalité d’Henryville.

Résultats

Le lancement a généré un engouement immédiat. Un an après le lancement, plus de 250 boites étaient installées dans plus de 120 municipalités partout au Québec. Parmi les autres indicateurs de succès, nous avions établi l’appropriation par des organismes communautaires, le niveau d’activité dans les boites, les partages sur les médias sociaux et la quantité et qualité de la couverture média.

Le projet a remporté deux prix Strat 2015, soit le Grand Prix en relations publiques et le Grand Prix du concours. Nous avons aussi reçu un prix de la North American Excellence Award et un prix d’excellence bronze de la Société canadienne de relations publiques (CPRS).